Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les Lectures de Mortimer

Ce blog va parler de mes lectures BD, de certaines sorties et il y aura aussi de belles illustrations

Chandler

Aujourd'hui je vais vous parler d'une autre oeuvre moins connu de Jim Steranko. J'ai parlé de cet auteur il y a un moment déjà pour un intégral Nick Fury :

https://les-lectures-de-mortimer.over-blog.com/2021/02/nick-fury.html

Donc Chandler est un album sorti en 1982 en France chez Les Humanoïdes Associés dans leur collection Autodafé. C'est une collection éphémère qui n'a connu que quelques albums notamment un Serge Clerc et un Will Eisner qui me font bien de l'oeil.

Cet album de Jim Steranko rend hommage au roman noir car il est seulement illustré et il y a un texte en prose en dessous. On peu donc dire que l'auteur signe ici un roman illustré.

Donc c'est un roman noir des plus classique mais c'est efficace. Un type se fait empoisonné et il ne lui reste plus que 72 heures à vivre. Il engage Chandler pour découvrir qui l'a empoisonné et le venger. Ce début m'a rappelé un film noir mais impossible de retrouver le titre. Foutu mémoire.

Jim Steranko se fait donc plaisir avec cette histoire qui fourmillent de cliché de roman hardboiled comme je l'ai aime. Avec un dur à cuire comme "héros", de la violence, des gangsters, une histoire a plusieurs tiroirs et surtout une jolie femme fatale.

Concernant le dessin de Jim Steranko, c'est tout simplement beau. J'adore son trait en noir et blanc et j'adorerai voir son Nick Fury sans la couleur dans une édition française j'entend.

Ce roman illustré est préfacé et traduit par l'excellent Jean Patrick Manchette. Il écrit une préface dans sa verve habituelle c'est à dire avec humour et naturel. (lire ces Chroniques sortie chez Rivages). Il en profite pour égratigner Chase. Une petite habitude de sa part. 

Je ne sait pas si la traduction de Jean Patrick Manchette est fidèle au texte de Jim Steranko. Si ce n'est pas le cas bah ce n'est pas trop grave. 

En effet, j'ai beaucoup aimé les dialogues qui sont secs et percutants.

En conclusion c'est du roman hardboiled réussi pour passer un bon moment de lecture avec un whisky bien tassé en écoutant Harlem Nocturne d'Illinois Jacquet.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article